mercredi 15 avril 2015

Partage du cœur




Partage du cœur
Le don d'organes pour donner, vivre et partager.

est paru aux éditions Éanna/ Cres

Ce livre est un collectif de témoignages, textes, photos et dessins offerts par les auteurs à l'association ADICARE présidée par le professeur Christian Cabrol.

Marc Cres m'a demandé d'écrire un témoignage pour expliquer mon implication et mon intérêt pour cette cause. Mon texte a été retenu et est publié dans le livre.

J'en suis particulièrement fière et heureuse.

Le voici:

UNE RENCONTRE


J’ai la chance d’être en bonne santé. Tous mes organes fonctionnent bien, jusque-là.
J’ai la chance de ne pas avoir eu d’accident grave, d’être épargnée par la maladie, jusque- là.

Lorsque tout va bien, on  ne se sent pas vraiment concerné par le don d’organes.
 Oh, bien sûr, on sait que les greffes, ça existe. On compatit à la douleur des malades, de leurs familles. On est admiratif des progrès de la science. Et puis c’est tout. On retourne à notre petite vie pépère. De temps en temps, on peste contre un foutu rhume,  des courbatures, une digestion difficile.

Et puis un jour, on rencontre une personne spéciale et on ouvre les yeux un peu plus grand.

Ça a été mon cas.

Sur ma route, j’ai croisé Christelle. Cette fille a un talent, un don du ciel : elle dessine merveilleusement bien. Elle sait animer des objets, des personnages, rien qu’en les couchant sur du papier. Elle pose ses couleurs un peu partout dans la vie.
Moi, depuis longtemps, j’écrivais des histoires pour enfants et je cherchais une illustratrice pour réaliser mon rêve de toujours : publier un livre. Une amie commune nous a mises en relation et l’alchimie a fonctionné. J’avais trouvé mon illustratrice et l’aventure a pu commencer.

Quelle chance !

Mais la chance ne s’est pas arrêtée là. Une complicité s’est installée entre nous, puis une réelle amitié. Petit à petit, avec ses mots à elle, sans jamais se plaindre ou chercher à se faire plaindre, Christelle m’a raconté son parcours, sa maladie, son adolescence ponctuée de séances de dialyse, de privations, de renoncements.
Elle m’a raconté l’annonce de sa greffe, ses angoisses, ses réticences, sa gratitude. Moi j’ai vu sa force, son empathie, son courage et sa grande humanité.
J’entendais dans son histoire le combat de tellement de personnes. Des enfants, des adultes en attente de greffe, accrochés par un fil à la vie, accrochés par un fil à la mort.

Grâce à une donneuse, aujourd’hui, Christelle va bien.

Elle a posé ses couleurs sur 4 de mes textes et nous avons 4 beaux livres pour les enfants.

Mais elle a surtout posé dans ma vie la plus belle des couleurs, celle de l’amitié.

Aujourd’hui, grâce à elle, j’ai envie de m’impliquer dans le combat de toutes ces personnes dont l’avenir dépend de la fin d’autres vies.

Le don d’organes est un acte d’amour, de générosité pure. Offrir les petites pièces d’un corps qui n’en a plus besoin, c’est permettre à votre âme de s’élever. Votre âme que personne ne prendra, mais qui mettra tant de couleurs dans la Vie.

Merci à la Vie d’avoir permis notre rencontre.

Avec Christelle, nous essayons d’apporter notre petite contribution à la sensibilisation au don d’organes, de tissus et de moelle osseuse, par le biais de notre quatrième album :

« Molok, le voleur de couleurs »

1€ est reversé à l’association FranceAdot 13.

Nous espérons ainsi aider à faire connaître son travail et ses actions.

Christelle Cilia et moi, nous participons à ses côtés à des animations bénévoles auprès des enfants hospitalisés et en attente de greffe. 


Vous pouvez commander ce livre ici:
http://www.jeandanieltemplierauteur.weonea.com/page/67939